Mastiquer c'est la santé! (Bien-Etre du 30/03/08)

Publié le par Dixit me


Invités :

France GUILLAIN, naturopathe, Mastiquer c’est la santé, éd. Jouvence (4.90 €)

Céleste CANDIDO, naturopathe, L’ABC du jeûne, éd. Grancher

 


Aujourd’hui nous nous penchons sur une fonction presque réflexe, parce qu’on l’accomplit la plupart du temps sans y penser, mais, lorsque vous aurez lu ce qui suit, vous comprendrez l’importance de la mastication, partie intégrante d’une bonne hygiène de vie et alliée de votre ligne, Mesdames, Messieurs ! Cela parait trop simple pour être vrai… et pourtant !

Il sera ensuite question avec Céleste CANDIDO de voir quelles sont les bonnes associations alimentaires que personne ne nous enseigne, mais qui sont à la base d’une digestion et d’une assimilation par le corps optimales.

 

 

Intervention de France GUILLAIN sur la mastication :

 

Notre invité nous explique que c’est avec l’arrivée du biberon que l’on s’est mis à moins mastiquer.

En effet, l’allaitement au biberon et l’allaitement au sein ont pour différence majeure le fait que le bébé mastique chaque gorgée lorsqu’il est nourri au sein.

 

Avec une bonne mastication, vous pouvez diviser par 3 ou 4 votre ration alimentaire quotidienne. Mais même sans cela, il faut comprendre que l’intelligence est partout dans le corps, et le cerveau a besoin d’avoir le temps d’analyser la quantité et le type d’aliments que nous sommes en train de manger afin de transmettre l’information aux cellules qui vont les réceptionner et être chargées de les digérer.

 

Il ne faut pas confondre les sensations de ventre plein et de satiété :

Quand on avale sans mâcher, on peut croire que l’on a encore faim alors on continue à manger pour avoir le ventre plein... L'erreur ici est de ne pas laisser le temps au cerveau d’analyser et donc de manger en surplus sans réelle nécessité.

Vous mangerez donc un petit plus chaque jour, sans vous en apercevoir car la différence n’est pas flagrante, ce sera peut être un fruit ou même un yaourt en plus chaque jour, on pourrait penser que c’est anecdotique, or, au bout de 10 ou 20 ans, c’est cette attitude qui sera à l’origine des quelques kilos que vous voulez perdre aujourd’hui…

 

Sachez également que la pré-digestion se fait dans la bouche, grâce aux dents qui broient et à la salive qui dissout, et que tout ce qui n’est pas fait dans la bouche, ne se fera pas plus tard dans l’estomac qui n’a pas de dents (s’il faut le rappeler) !

La salivation est donc aussi importante que la mastication.

 

Ajoutons que si on mastique bien, tous les aliments vous sont permis : si on mastique bien un aliment riche en cholestérol, le corps ne stockera pas ce cholestérol et n’en fabriquera pas, cela deviendra du muscle !

C’est valable pour les autres lipides, glucides, etc…

 

Pourquoi ?

Parce qu’il faut casser chaque aliment dans la bouche, partager les molécules pour les transformer en autre chose, il faut détruire chaque aliment pour qu’il nous aide à construire ce dont nous avons besoin.

 

En mastiquant bien, vous serez tranquille pendant 5h, vous n’aurez pas faim, et éviterez ainsi le grignotage responsable de bien des prises de poids…

 

Bien mastiquer, qu’est-ce que c’est ?

France Guillain nous explique que ce n’est pas mâcher 15 ou 20 fois une bouchée avant de l’avaler, tout simplement parce que vous le ferez une ou deux fois avant de vous rendre compte que c’est fastidieux, pas jouable (effectivement, je confirme)


Elle nous explique qu’une figue séchée doit être mangée en 40 min pour être bien mastiquée (euh… là on est un peu dans l’extrême, c’est pour l’exemple, si on veut être au top du top, comme la médecine chinoise qui préconise de ne rien avaler qui ne soit pas d’abord liquéfier dans la bouche… car le corps ne doit recevoir que des graisses fluides en principe)


En réalité, il suffit d’écraser les aliments puis d’attendre que la salive descende toute seule, et prendre conscience de ce que l’on mange !!!

Il faut se donner un an pour y arriver petit à petit car au début, dès la 2ème bouchée on oublie…

Même l’eau devrait être tournée dans la bouche avant d’être avalée.

Prenez le temps de humer les aliments, de les regarder avant de les mettre dans la bouche.

 

La mastication est aussi un des meilleurs remèdes contre les remontées gastriques (sinon, il y aussi le lithothamne, mais c’est plus cher ; )

 

 

C’est à la portée de tous sans rien débourser alors pourquoi s’en priver ?

 

 

Intervention de Céleste CANDIDO sur les compatibilités et incompatibilités alimentaires :


Elle précise que les légumes se mâchent plus que la viande ou le poisson afin d’éviter les ballonnements, et que les lipides aussi doivent être bien mâchés.

 

Erreurs de combinaison alimentaire :

Les produits laitiers avec de l’amidon, contenu dans le pain par exemple, ou les céréales du matin dans le lait ! Ou encore le riz au lait… qui l'aurait cru??


Petit point sur le lait au passage : les médecins s’accordent de plus en plus à dire qu’après 24 mois, on ne devrait plus boire de lait (de vache particulièrement) car il contient beaucoup trop d’hormones de croissance (bonnes pour le veau mais pas forcément pour les humains, adultes surtout).

Aussi, à partir du moment où on perd ses dents de lait, cela signifie que nous sommes sevrés du lait, nous ne fabriquons plus l’enzyme capable de le digérer, de le cailler, donc il faut consommer des produits laitiers déjà caillés.

 

Pour en revenir aux associations, voici un petit tableau non exhaustif :

 

 

Combinaisons douteuses

Combinaisons possibles

Produits laitiers (yaourts,

lait…) et amidon, céréales,

muesli

 

Yaourt –Fruits

Pomme - Céréales

Pain – Beurre - Confiture

Pain –Beurre

 

Lait - Café

Lait végétal -Café

 

 

Graines germées -Fruits

au petit déjeuner

 

 

Légumes -viandes-

amidon

 

 

 

Nos naturopathes rappellent également que les fruits doivent TOUJOURS être pris en dehors des repas, et surtout pas en dessert immédiatement après le repas.

La raison est simple : les fruits n’ont pas besoin des enzymes présents dans l’estomac pour être digérés, ils sont digérés dans la bouche et dans l’intestin.
Alors, en prenant un fruit après le repas, vous créez un « embouteillage » à l’entrée de l’estomac plein que le fruit ne pourra pas traverser comme il le devrait, et en patientant il occasionnera une fermentation à l’origine de ballonnements, fatigue, somnolence, perte d’énergie et autres désagréments…

Vous avez tous dû ressentir cette sensation d’avoir le ventre très plein presque douloureux après avoir pris un fruit ou n’importe quel dessert après le repas.

 

Bien sûr, c’est embêtant car on aime tous terminer un repas par une note sucrée alors un petit truc pour ne pas craquer les amis : essayer de retarder le plus possible le moment du dessert  d'abord en débarrassant la table, puis en faisant la vaisselle… petit à petit, vous arriverez à décaler l’heure du dessert tant convoité pour finalement le prendre au goûter !

Sachez que le goûter n’est pas réservé aux enfants, et que c’est même le meilleur moment de la journée pour manger sucré : tartelettes aux framboises, chocolat, confiture ou gâteaux, vous pouvez vraiment vous faire plaisir ! (sans abuser car l’heure du dîner approche…)

A ce sujet, je vous prépare un prochain post sur la chronobiologie qui est la science du savoir quoi manger et à quel moment de la journée de façon optimale.

 

Pour en revenir aux fruits, si vous les prenez avant le repas, c’est mieux qu’après, c’est valable aussi pour les tomates, mais idéalement ce sera au moins 1 heure avant ou 3 h après le repas.

 

Quelques repères :

 


Les légumes devraient constitués 70 % de l’alimentation, les fruits 10 % et le reste devrait être composé de protéines.

Essayez de limiter la consommation des plats cuisinés que l’on trouve dans le commerce

Faites cuire vos aliments moins longtemps (avant le stade « purée ») pour préserver un maximum de leurs qualités nutritionnelles

Ne pas terminer votre repas par du sucré ! Cela fait gonfler le ventre, freine la digestion et gâche tout le repas où on a essayé de bien faire… (je l'ai déjà dit non?)

Commencer la journée par un verre d’eau (chaude ou tiède si possible), c’est la douche intérieure du matin !

 

 

Enfin, terminons par une recette made by France Guillain pour faire le plein d’énergie au petit déjeuner (il paraît que l’on tient jusqu’à 17 h avec ça !) :


Quelques amandes,

1 banane écrasée,

2 cuillères à soupe d’huile de colza émulsionnée (pour passer la barrière de l’intestin),

1 cuillère à soupe de graines de lin,

Du sésame,

Des noisettes

3 ou 4 fruits différents (et de saison)

 

 

Bon Appétit  ; )

 


PS : Dernier argument contre le dessert qui termine un repas : Mesdames, si vous ne savez plus quoi faire pour lutter contre la cellulite, les peaux d'orange et autres capitons... voici la solution... lorsque l'on sait que c'est le sucre avalé à ce moment-là qui favorise ces disgrâces en capturant les lipides du repas pour aller les déposer gentiment là où on ne veut pas...
Moi j'dis ça, j'dis rien ; )



 

Publié dans Bien-Etre!

Commenter cet article

plante pour arthrose 15/02/2015 00:28

Thanks for another informative web site. Where else could I get that kind of info written in such an ideal way? I have a project that I am just now working on, and I've been on the look out for such info.

dentifrice meridol halitosis 15/02/2015 00:28

I truly appreciate this post. I have been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You have made my day! Thx again