Boissons à l'extrait de bonheur! Jus verts et jus de légumes lactofermentés... (Bien-Etre du 08/02/08)

Publié le par Incognito


Invités :
Joëlle Leguehennec, naturopathe
Chantal James, Apéritifs, cocktails, rafraîchissements, Plaisir sans alcool, éd. Edisud

Jean Celle, directeur du Celnat


 

Lorsque l’on sait qu’il existe dans notre corps un équilibre acido-basique (comme pour l’eau par exemple dont on contrôle le pH) et qu’un excès d’acidité est à l’origine de toutes les maladies puisque selon le célèbre adage « le microbe n’est rien, le terrain est tout », les bactéries, virus et autres microbes ne se développent que sur un terrain acide, on comprend rapidement l’importance d’essayer de préserver cet équilibre acido-basique.

 

Précision importante : un terrain trop basique n’est pas bon non plus, l’objectif est d’atteindre l’équilibre entre l’acide et le basique.

 

Alors comment faire ?

 

Encore une fois, la clé se trouve dans notre alimentation.

Mais attention aux conclusions trop hâtives car les aliments les plus acides au goût (comme le citron par ex) ne sont pas forcément les plus acidifiants !

Un légume lactofermenté sera acide au goût mais pas du tout acidifiant pour l’organisme, il contient au contraire les bonnes bactéries pour rajeunir la flore intestinale ! Cette flore étant essentielle, c’est un peu notre armure intérieure pour nous protéger de toutes les agressions extérieures.

Aparté : Si certains consomment la petite fiole magique d’une grande marque de produits laitiers en pensant renforcer leurs défenses immunitaires ou celles de leurs enfants comme la pub le vante si bien, sachez que des études scientifiques ont prouvé qu’il fallait boire 3 petites fioles, 3 fois par jour, pendant 15 jours pour avoir un bénéfice qui reste minime ! : dixit le Docteur nutritionniste Jean-Michel Cohen dans C’est au programme sur France 2.

 

Pour en revenir au jus lactofermenté, on peut prendre un petit verre de ce jus avant le repas, c’est un aliment vivant (comme les graines germées), il aidera à digérer et à prévenir ballonnements et flatulences.

Il contient toutes les vitamines des légumes et il en plus fabriqué d’autres, il synthétise d’autres vitamines tout seul, comme un grand. C’est quasiment un probiotique.

Je vous conseille de prendre des légumes plutôt que des fruits car les fruits ont trop de sucre et vous risquez de basculer dans une solution alcoolisée…

 

Comment ça marche ?

Les bactéries utilisent le glucose des légumes pour se nourrir, se multiplier et produisent pour cela de l’acide lactique qui donne le jus lactofermenté, ça combat l’acidose humorale que condamne tous les naturo.

 

Recette pour fabriquer soi-même son jus lactofermenté 

Il vous faut :

- Différents légumes lavés (bio si possible) et coupés grossièrement comme des carottes, chou fleur, céleri, chou chinois ou du chou, etc… pour remplir un gros bocal

- 80 cl d’eau que l’on aura fait bouillir avec une cueillere à soupe de gros sel puis refroidir

- 15 cl  de vinaigre de cidre bio

- une ou deux gousses d’ail

 

Remplir votre bocal avec vos légumes, ne pas hésiter à bien tasser.

Verser l’eau salée bouillie et refroidie par-dessus ainsi que le vinaigre de cidre, et les gousse d’ail.

Placer un poids sur les légumes à l’intérieur du bocal avant de le refermer pour éviter qu’ils puissent remonter à la surface.

Ensuite, il vous suffit de laisser fermenter le tout 3 semaines dans un endroit frais, à l’abri de la lumière, une cave est idéale en oubliant de venir chaque jour ouvrir un peu le bocal pour laisser le gaz s’échapper avant de le refermer.

 

Il vous restera plus qu’à déguster le jus et les légumes, pour accompagner un riz pilaf, ou du boulgour c’est tout simplement excellent, avec en plus des vitamines à gog et des fibres à la pelle !!

ATTENTION : si vous sentez une odeur noséabonde à l’ouverture du bocal, comme de l’ammoniac, c’est que d’autres bactéries ont survécu et que la fermentation n’a pas réussi, il vaut mieux ne pas consommer le jus et recommencer.

 

 

Intervention de Chantal James pour nous parler du kéfir :

 

C’est une sorte de champignon que l’on achète en sachet en pharmacie, ou une amie peut vous en donner un morceau si elle a déjà une préparation à base de kéfir, il fructifiera tout aussi bien, et même mieux.

Une fois la préparation réalisée (dont vous trouverez différentes recettes sur le net), vous pouvez en boire un peu chaque jour. C’est pétillant, avec un petit goût de levure, c’est très bon pour la flore intestinale, ça nettoie et aide même à lutter contre les comportements compulsifs liés à la nourriture.

 

Quelques recettes de cocktails frais, originaux et bons :

 

  • Mixer une mangue, une pomme, une banane, un peu de poudre de châtaigne ou d’amande, une pincée de gingembre et une pointe d’eau florale de cassis et de cannelle.
  • Jus de pomme chaud avec un peu de cannelle
  • Smoothie (= à mi-chemin entre la purée de fruit et le jus) : pur jus d’ananas, une banane, quelques quartiers d’ananas frais, quelques feuilles de basilic
  • Jus d’oranges pressées, carotte, pomme, gingembre
  • Feuilles d’hibiscus séchées en infusion + jus d’ananas
  • Jus de carotte, oranges, citron pour le cocktail A, C, E
  • Mixer un avocat avec du lait de coco, du sucre de canne et un peu de citron
  • Infusion vervaine/pêche
  • Mixer pomme, poire, pêche, abricot : un délice !
  • Plus original : des feuilles d’épinard, feuilles de menthe, pomme, pamplemousse et vous pourrez servir un jus de cactus à vos invités !!

Intervention de Jean Celle sur le jus d’herbe d’orge :

 

Il explique qu’une herbe qui atteint 30 cm de hauteur est à son apogée de valeur nutritionnelle, donc c’est pour cela que le jus de cette herbe est supérieur à la simple céréale, l’orge étant une des céréales les plus anciennes du monde.

Ce jus détoxine grâce à la chlorophylle, il est alcalinisant, très antioxydant (pour lutter contre le vieillissement cellulaire), il favorise la sécrétion d’enzymes, la digestion, l’élimination, stimule la production de stéroïdes anti-inflammatoires, aide à la lutte contre les allergies, contre la constipation alors même qu’il ne contient pas de fibres, améliore l’immunité, l’endurance et l’oxygénation du sang !

 


Rien que ça me direz-vous ? En réalité je pense que du moment que la flore intestinale est boostée et renforcée, tous ces bénéfices en découlent naturellement, ce n’est pas magique, mais simplement logique, même scientifique !

 

Publié dans Bien-Etre!

Commenter cet article

comment lutter contre la mauvaise haleine du matin 16/02/2015 14:51

My spouse and i were very fortunate that Edward managed to do his basic research through the ideas he had through your web pages. It is now and again perplexing to just always be giving freely techniques which often people today have been selling. And we also do understand we have you to thank because of that. The illustrations you have made, the simple site menu, the relationships you will aid to promote - it's everything extraordinary, and it's really making our son and the family believe that the idea is excellent, and that's highly indispensable. Thanks for all the pieces!

comment lutter contre la mauvaise haleine du matin 16/02/2015 14:51

Hello. magnificent job. I did not imagine this. This is a great story. Thanks!